Astley's Amphitheatre, Londres

Dénominations et directions

L'établissement fondé par Astley en 1768 change six fois de dénominations sous sa direction. Durant les 53 années où lui-même puis après son décès, son fils John dirigent "l'amphithéâtre", leur nom n'est accolé à l'établissement que 25 ans environ. Pourtant, malgré l'évanescence de cette "signature" et malgré les tentatives de plusieurs directeurs qui leur succèdent pour imposer leur identité au lieu en scellant leur propre nom sur le fronton ou sur les affiches, l'établissement reste connu jusqu'à sa destruction en 1893 en tant que l'Astley's.

1768-1779 : Astley's Riding School -  Philip Astley (1742-1814)

1780-1782 : Astley's Amphitheatre Riding House - ibid

1782-1790 : Astley's Amphitheatreibid

1791-1794 (incendie) : Royal Grove -ibid

1795-1801 (incendie) : Astley's Amphitheatre of Artsibid

1801-1821: Royal Amphitheatre of Arts - ibid puis, à partir de 1814, John Astley (1767-1821)

1821-1825 : Davis' Royal Amphitheatre -  William Davis

1825-1841 (incendie) : Royal Amphitheatre (Astley's ) - Andrew Ducrow (1793-1842)

1842-1862 : Batty's Amphitheatre - William Batty (1801-1868)

1853-1860 : Astley's Amphitheatre -  Batty est propriétaire mais il loue l'établissement à William Cooke (1851-1905) directeur durant 7 ans

1863-1864 : Theatre Royal Westminster - Dion Boucicault (1822-1890)

1864-1873 : Astley's Amphitheatre - E.T. Smith

1873-1893 : Sanger's grand National puis Astley's Amphitheatre - Lord Sanger (1825-1911)

L'Astley's brûle à trois reprises. Si presque tous les théâtres londoniens sont détruits par un incendie au cours de leur histoire, l'Astley's bat cependant tous les records du nombre d'incendies anéantissant entièrement les lieux. Si Philip Astley "rebondit" immédiatement après chaque catastrophe, en revanche, Andrew Ducrow est extrêmement affecté par la destruction de l'établissement en 1841. Déprimé et affaibli, il meurt quelques mois plus tard (27 janvier 1842).

Astley's Direction Ducrow.jpg
Astley's Direction Cooke.jpg

Italian Opera House (Vanbrugh's) - 17 juin 1789

Pantheon, Oxford street - 14 janvier 1792

Astley's + 19 maisons adjacentes, Lambeth - 17 septembre 1794

Goodman's Field - juin 1802

Astley's + 40 maisons adjacentes - 1er septembre 1803

Royal Circus - 12 août 1805

Covent Garden -  20 septembre 1808

Drury Lane - 24 février 1809

Royalty, Wellclose sq. - 11 avril 1826

Queen's Bazaar (Princess' Theater , Oxford st.) - 28 mai 1829

English Opera House - 16 février 1830

Astley's  - 8 juin 1841

Garrick Theatre -  4 novembre 1846

Olympic, Wych street, Strand - 29 mars 1849

Pavilion - 13 février 1856

Covent Garden - 5 mars 1856

Incendies des théâtres londoniens

Les incendies de théâtre sont des catastrophes "courantes" dans les grandes capitales. Les éclairages à la bougie puis au gaz et les matériaux des décors hautement inflammables en font des lieux à haut risque.
Plus de 450 théâtres brûlent de la fin du XVIIIe siècle aux années 1860 à gtravers le monde. Londres est la capitale qui connaît le plus d'incendies de théâtres, devant Paris, puis New York (bien que new York compte moins de théâtres ce qui proportionnellement renverse le classement).

Ci-après, en rouge, les incendies de l'Astley's replacés dans la chronologie des incendies des théâtres londoniens, en orange celui du Royal Circus: 

Pour en savoir + à propos des théâtres équestres et cirques à Londres et à Paris...

Astley's Olympic Pavilion
Affiches spectacles fin XVIIIe Astley, Hughes, Hyam
Emplacements: Cartes des cirques à Londres et Paris
Théâtres équestres et cirques à Paris