Publications de Philip Astley

Philip Astley (1742-1814) est souvent réputé illettré et plusieurs historiens du cirque ont repris cette acceptation. Or, la production littéraire d'Astley met à bas cet a priori vraisemblablement véhiculé par ses contempteurs de l'époque. En effet, Philip Astley a publié 10 ouvrages allant du pamphlet, aux manuels d'équitation en passant par des cartes militaires. Parfois édités à compte d'auteur, parfois publiés par des éditeurs, plusieurs ouvrages connaissent de nombreuses rééditions, dénotant un succès manifeste bien que non quantifiable (on ne sait pas à combien d'exemplaires ont été tiré ses ouvrages).

Ses dix productions se répartissent en :

. 3 manuels et traités d'équitation

. 2 ouvrages traitant de spécificités de la programmation du spectacle (musique et magie)

. 4 propos militaires (cartes et études)

. 1 pamphlet (en français, très probablement rédigé sous sa gouverne plus que par lui-même).

Si l'ensemble de sa production peut paraître diversifiée voire traitant de thèmes déconnectés les uns des autres, Philip Astley, en réalité, ne publie rien qui ne soit ensuite exploité sur scène et piste de l'Astley's Amphitheatre ou plus tard de l'Olympic Pavilion. Ses écrits viennent toujours soutenir ses spectacles, ou, inversement, ses spectacles sont toujours un espace de résonance de ses récits, études et propos que ceux-ci alimentent son parcours et ses représentations militaires, son expertise équestre ou son goût pour les innovations techniques et spectaculaires. 

1775

ASTLEY (Philip), The Modern Riding Master, or a key to the knowledge of the horse and horsemanship ; with several necessary rules for young horsemen, Londres, Printed for and fold by the Author at his Riding-School.

1780

ASTLEY (Philip), The Favourite airs for the violin, German flute, harp, or harpsichord, with a bass ; together with the scene of the broken-bridge in the Ombres chinoises, Londres, Printed for the Author.

1785

ASTLEY (Philip), Natural Magic or, physical amusements revealed, by Philip Astley, Riding-master, Westminster Bridge, London, great part of which are intended to be added to the several entertainments of the above place for the year 1785 only, Londres, Printed for the Author.

1786

[ASTLEY (Philip)], L'Echappée du Palais, ou le Général Jaquot perdu, Astley aux Parisiens.

1794

ASTLEY (Philip), Remarks on the profession and duty of a soldier ; with other observations relative to the army , at this time in actual service on the continent, Londres, Printed for the Author.

1794

ASTLEY (Philip), A Description and historical account of the places now the theater of war in the Low Countries, Londres, Printed for the Author by H. Pace.

1800

ASTLEY (Philip), Astley's new, improved and correct Map…of the Empire of Germany, Holland, etc…This map from the observations (topographical) it embraces and the utility and amusements it presents may be considered as a key to newspapers, magazines…It is, therefore, more respectfully submitted to general inspection on an authority of 40 years personal knowledge of the post and other roads of those countries it minutely describes, Londres, Hercules Hall, Lambeth.

1801

ASTLEY (Philip), Astley's system of equestrian education, exhibiting the beauties and defects of the horse ; with serious and important advice, on its general excellence, preserving it in health, grooming, etc., Londres, Printed by Tibson, 1801.

 

1804

ASTLEY (Philip), Astley's project in his management of the horse ; rendering it calm on the road, in harness, etc. Such acquirements may prevent dreadful accidents. Being an abriedgment of his popular and most valuable book of equestrian education. For which is prefixed many excellent remedies for the diseases in horses, etc., Londres, Printed by T. Burton, 1804.

1808

ASTLEY (Philip), A New map of Europe, corrected by Philip Astley senior, Londres, Philip Astley, Hercules Hall, Lambeth.

 
 
Philip Astley Portrait Frontispice 1801.

Philip Astley. Frontispice. Atsley's System of Equestrian Education, 1801.

Astley's Remarks on the Profession and Duty of a Soldier, 1794

A la fin de l'ouvrage Remarks on the profession and duty of a soldier (1794), illustration du Siège de Valenciennes (1793) figurant les techniques de l'ennemi français telles que représentées l'année suivante sur scène et piste à la réouverture de l'établissement le Lundi de Pâques 1795 (voir du Théâtre équestre au Cirque, pp.93-95). Astley annonce qu'il expose un "vrai" canon de l'ennemi durant son spectacle durant son spectacle.

Astley's System of Equestrian Education, 1801

Airs de manège

Astley's System of Equestrian Education

Astley's System of Equestrian Education est  réédité sept fois en un an. Ce manuel d'équitation emprunte à tous les styles de littérature équestre. A la fois guide d'apprentissage pour tout cavalier souhaitant améliorer tant son style que sa compréhension et sa relation au cheval, Philip Astley y expose des conseils à la première personne, fondés sur son expérience, un discours et un dialogue. Plusieurs pages sont dédiées aux maladies du cheval et à des conseils vétérinaires avant que l'ouvrage ne revienne sur les airs de manège, illustrés par plusieurs "sketches". Enfin, une dernière gravure présente tout l'appareillage de dressage conseillé par Astley. Cette gravure représente à elle seule le syncrétisme de l'approche d'Astley : préparer le cavalier et sa monture à toutes les situations que ce soit au manège, à l'extérieur, ou sur le champ de bataille. Il conseille en effet de nantir le dressage d'étapes habituant le cheval au son du tambour, de la trompette... et des feux d'artifice.

Voir aussi à propos de Philip Astley et des spectacles équestre...

Astley's Amphitheatre
Astley's Olympic Pavilion
Affiches spectacles équestres fin XVIIIe 
Académie d'équitation anglaise projet
c. 1620

© Caroline Hodak, 2018

Tous les éléments texte peuvent être utilisés... merci de citer la source !

Thanks for acknowledging !

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône