Les Tournées des Franconi

Chaque année les Franconi partent en tournée pendant la "saison théâtrale" (avril à octobre) durant laquelle les théâres secondaires parisiens doivent fermer afin de ne pas concurrencer les théâtres privilégiés. Lors de leurs tournées, les Franconi s'installent régulièrement dans les mêmes villes: Rouen, Le Havre, Bordeaux, Lyon... là où des infrastructures pouvant accueillir leur spectacle et surtout leur cavalerie, leur permette une installation facilitée et optimale. Ils paraissent donc aussi bien dans des manèges que dans des structures édifiées expressément pour leur spectacle. 

Durant les 3 à 4 mois de leur circuit annuel, les Franconi s'organisent généralement pour sillonner une même région afin de limiter les trajets. En revanche, en 1826, l'incendie du Cirque Olympique les engage dans un périple plus long qu'à l'habitude où ils parcourent toute la France (doc. 2), hormis l'est, l'ouest et le centre.

Les sources locales permettent de retracer certaines étapes. Tout comme les récriminations des directeurs de théâtres des villes qu'ils parcourent constituent des sources très éclairantes pour saisir le succès d'une troupe de passage et plus particulièrement celui des spectacles des Franconi (doc.1). En effet, pour pouvoir présenter son spectacle, quelle que soit la ville, la troupe doit solliciter une autorisation auprès des autorités locales. Ce sont elles qui arbitrent l'homologation de la durée du séjour comme les horaires des représentations. Cependant, la législation, notamment celles liées au genre comme aux redevances dépendent du ministère de l'Intérieur. La "compréhension" que le directeur du théâtre local peut obtenir auprès des autorités de sa ville ou du préfet est d'un tout autre autre ordre que celle du ministère. A chaque échelon administratif, le régulateur soutient des intérêts différents. Il n'est pas rare, et c'est notamment le cas à Rouen durant les années 1820, que le soutien des autorités locales ne soit pas du tout relayé par le ministère qui plus est lorsqu'il s'agit d'une troupe établie l'hiver à Paris et subissant donc les contraintes relatives aux lois régissant les théâtres parisiens.

Concurrence Franconi VS théâtre local

Le passage d'une troupe de spectacle itinérante est un véritable couperet pour les théâtres locaux qui voient leurs recettes baissées durant tout le temps du séjour d'un nouveau spectacle, attirant d'autant plus les spectateurs que le programme est nouveau et temporaire. Surtout, le Cirque Olympique a vu son "impôt local" diminué depuis 1812. En effet chaque spectacle itinérant doit verser une indemnisation au(x) théâtre(s) de la ville, ce qui est loin d'être anodin pour le spectacle de passage qui voit ses recettes largement ponctionnées tandis que le théâtre local reçoit une compensation notoire. Les spectacles de curiosité en tournée doivent verser 1/5e de leurs recettes, tandis que les théâtres secondaires en tournée ne doivent verser que 1/20e. Or le spectacle des Franconi a vu son statut évoluer du fait que, compte tenu de leur cavalerie, leurs frais sont beaucoup plus importants que d'autres spectacles. Leurs arguments en faveur d'une réduction de leur "impôt local" ont été entendus. Et, bien que toujours spectacles de curiosité, en 1812, ils obtiennent une réduction du versement dû aux théâtres locaux du cinquième: désormais ils ne doivent plus que le vingtième de leurs recettes. C'est d'ailleurs un point décisif dans l'histoire du Cirque Olympique puisque cette décision financière devient l'argument des Franconi pour obtenir le changement de leur statut. A l'inverse de "l'ordre des choses" selon lequel un divertissement est homologué dans une catégorie et doit donc respecter les conditions d'exercices qui y correspondent, les Franconi vont arguer que leurs conditions d'exercices, de fait, les placent dans une autre catégorie administrative appelant le changement de leur statut. A compter de 1814 ils sont homologués en tant que théâtre secondaire, ce qui entérine leur redevance du vingtième au-delà de décisions circonstancielles... (voir Du Théâtres équestre au cirque, p. 159 et sq).

Morel, directeurs des théâtres de Rouen démontrent dans plusieurs rapports au ministre de l'Intérieur que malgré cet "impôt", les séjours des Franconi à Rouen sont sources de pertes immenses pour ses établissements. Par exemple, si les Franconi réglaient le 1/5e, au Théâtre de Rouen, en 1819, cette somme aurait atteint 4592,35 Francs (soit 3404,9 Francs supplémentaires au 1/20e perçu). La comparaison des recettes des deux théâtres est par ailleurs sans équivoque quant à l'impact des écuyers, particulièrement en 1822 où les Franconi enregistrent des recettes qui atteignent presque le double de celles du Théâtre de Rouen.

Dans les rapports de 1822 et 1824, Morel fait également part des recettes du Théâtre du Havre dont le service est assuré par la direction de Rouen. Du 23 mai au 3 juin, en 6 jours, le théâtre sédentaire a des recettes d’une moyenne de 260,30F (20e compris) par soir alors que les Franconi ont obtenu une recette moyenne de 1020,15F par soir en 11 jours.

La Tournée des Franconi en 1826

L'incendie du Cirque Olympique des Franconi en mars 1826, à Paris, dévaste leur théâtre. Durant deux mois ils se produisent alors sur plusieurs scènes parisiennes et partent ensuite pour une longue tournée à travers la France dont ils adressent l'itinéraire pour approbation auprès du ministre de l'Intérieur. La carte dessinée à partir des 28 étapes qu'ils définissent permet de voir le véritable tour de France qui va les retenir durant près de 7-8 mois. 

Sources : AN.F21.1142 TD : “Itinéraire de MM. Franconi pour leur tournée de 1826”et “Lettre du ministre aux préfets des départements pour concourir  à la réparation d’un grand désastre” et“Administration théâtrale de Bordeaux, 6 juin 1826”. 

La_Tournée_des_Franconi_en_1826.png

Pour en savoir + à propos des Franconi et du Cirque Olympique

Cirque Olympique
Recettes et Succès
Economie du spectacle
Les chevaux des Franconi
Répertoire du Cirque Olympique
Théâtres équestres et cirques à Paris

© Caroline Hodak, 2018

Tous les éléments texte peuvent être utilisés... merci de citer la source !

Thanks for acknowledging !

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Gris Icône Instagram
  • Gris Pinterest Icône